Fermer
www.valdeloire-france.com utilise des cookies pour optimiser votre expérience sur ce site.
En navigant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.
Ajouter
à ma sélection

Josette Vadenne


Faïencerie de Gien, de la tradition à la modernité...

Fondée en bord de Loire par l'anglais Thomas Hall en 1821, la Faïencerie de Gien est une vieille dame puisqu’elle aura bientôt deux cents ans... Josette, elle, travaille dans cette prestigieuse manufacture depuis vingt-six ans, et elle vient d'être promue « manager  en pose de chromo ». 

« Je suis entrée à la Faïencerie comme ouvrière, je n'imaginais pas du tout ce que c'était, mais la Faïencerie, c'est une entreprise familiale, mon père y travaillait déjà comme chauffeur de four et aujourd'hui mes deux sœurs y travaillent aussi. J'ai appris le travail « sur le tas », j'ai commencé par la pose de « stencils », (du papier de soie avec des motifs imprimés à l'encre) sur des « biscuits », c'est à dire des pièces de faïence cuites mais pas encore émaillées, puis j'ai fait de la pulvérisation au pistolet sur des « biscuits », une technique particulière d'émaillage par pulvérisation, puis j'ai fait de la pose de chromos sur des faïences émaillées [...]. Pour chaque poste, ça demande une très grande précision, mais ce que j'aime ici c'est qu’on occupe des postes différents et que l'on apprend à chaque fois des gestes nouveaux. Ce sont des tutrices, les plus anciennes, qui apprennent aux nouvelles les techniques, les tours de main, mais aussi le coup d’œil qui fait que l'on sait exactement la quantité de poudre qu'il faut mettre… Tout est fait ici, à Gien, on part de la terre jusqu'à la pièce finie, peinte et prête à être expédiée dans le monde entier ».

Parce que la Faïencerie de Gien reste une manufacture qui s'inscrit dans la grande tradition du luxe à la française, chaque pièce qui sort de l'usine est en quelque sorte unique, fruit d'un travail où la main et l’œil de l'ouvrière garantissent une fabrication irréprochable, d'une qualité exceptionnelle. La Faïencerie de Gien est mondialement connue, aux Etats-Unis comme en Chine ou au Japon, « Gien » est synonyme d'une tradition française de luxe et de bon goût.

Modernité et mondialisation

Mais la vieille dame n'est pas une belle endormie sur ses lauriers, elle sait que la mondialisation de son marché est un défi qui doit aussi l'ouvrir à la modernité, et si Josette reste très fière d'un savoir-faire transmis depuis bientôt deux siècles, elle est aujourd'hui très motivée par sa nouvelle fonction de manager pour laquelle elle reçoit une formation en gestion, qui lui ouvre de nouveaux horizons.

« Depuis le 1er juillet, je suis manager en pose de chromo dans la salle « décoration », ça consiste à gérer le programme de fabrication en fonction des stocks et des urgences, surtout en période estivale avec la demande des touristes ».

Visiter la Faïencerie

Vous pouvez découvrir ce fleuron du prestige de la table française en visitant l'usine de Gien où trois possibilités s'offrent à vous :
- la visite des ateliers de fabrication où l’on peut notamment admirer la précision de la peinture à la main (réservée aux groupes),
- le musée de la Faïencerie qui vous permettra de découvrir une collection de pièces exceptionnelles réalisées au cours des deux siècles passés dont un extraordinaire vase aux paons de plus de deux mètres de haut,
- et pour finir l'incontournable visite de la boutique d'usine où vous découvrirez l'ensemble des collections contemporaines de la Faïencerie de Gien, avec les décors traditionnels bien connus comme les créations récentes d'artistes de réputation internationale, occasion unique, aussi, de s'offrir une faïence de Gien à un prix raisonnable. 

Par Gérard Poitou
Les hébergements à proximité
Vous êtes plutôt hôtel, chambre d'hôtes, camping, gîte, roulotte...? Découvrez toutes nos idées d’hébergements pour votre séjour en Val de Loire.