Fermer
www.valdeloire-france.com utilise des cookies pour optimiser votre expérience sur ce site.
En navigant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

L'Anjou, une nature sensible

89 espaces naturels sensibles sur 72 300 hectares en Maine-et-Loire, 6 types de paysages, plus de 1000 espèces animales, 2052 espèces de plantes, 25 sentiers d’interprétation... la nature sensible est bien là en Anjou ! 

Espaces naturels sensibles 

Tous les espaces naturels sensibles offrent un intérêt majeur sur le plan paysager, géologique ou écologique. C’est en ce sens qu’ils sont identifiés avec des critères liés à la biodiversité et à leur vulnérabilité (pression urbaine, activités humaines inadéquates, disparition d'activités agricoles). Les espaces sensibles emblématiques en Anjou sont la vallée de la Loire et les basses vallées angevines.  

Types de paysages  

Rivières et vallées alluviales, étangs, marais et tourbières, bois et forêts, complexes bocagers, pelouses et landes sèches et plaines agricoles méridionales : ces 6 grands types de paysages illustrent l’ensemble des espaces naturels sensibles en Anjou.  
De l’étang de Beaurepaire à la forêt d’Ombrée en passant par le côteau du Pont-Barré à Beaulieu-sur-Layon ou la vallée du Couasnon dans le Baugeois, ces lieux sont particuliers et amènent à la contemplation tant ils sont spéciaux.  

Plus de 1000 espèces animales  

Mammifères, oiseaux, poissons... en vous promenant vous croiserez certainement les habitants des lieux. Attention, ils peuvent être différents de jour ou de nuit, et en fonction des saisons ! Ainsi campagnol des champs, lérot, cigogne noire, canard pilet, Outarde canepetière, brochet, carpe... Y vivent. Les amateurs de de cette faune seront ravis et les photographes animaliers pourront s’en donner à cœur joie d’immortaliser certains moments de vie...  

2052 espèces de plantes  

Anémone pulsatille, epipactis sanguine, osmonde royale, gesse de Pannonie, tulipe sauvage, platane de Savennières, lathrée écailleuse... sans oublier que dans le Chemillois on y cultive la camomille romaine ! La flore est dense dans ces espaces naturels sensibles, et vous pourrez rencontrer ces espèces au fil des saisons... Les balades sont donc fortement conseillées tout au long de l’année pour ne rien louper ! 

N’oubliez pas : les espaces naturels sensibles d’Anjou (et d’ailleurs !) sont admirables à toutes les saisons, jour et nuit... De belles balades en vues !