Fermer
www.valdeloire-france.com utilise des cookies pour optimiser votre expérience sur ce site.
En navigant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

Un musée d’art Moderne à Fontevraud

La plus grande cité Monastique d’Europe ouvre cette année son propre musée d’art moderne. Un projet architectural, muséographique et scénographique qui accueillera la généreuse donation de la collection Martine et Léon Cligman courant de l’année 2019.

Un tout nouveau projet pour l’Abbaye de Fontevraud


Vous connaissez l’Abbaye Royale de Fontevraud pour sa structure légendaire, son patrimoine riche et sa reconnaissance comme monument historique répertorié au patrimoine mondial de l’Unesco. Vous l’avez découverte sous un autre jour avec son passage à l’ère du digital. Aujourd’hui, la plus grande cité monastique d’europe s'agrandit à nouveau pour vous ouvrir les portes de son propre Musée d’Art Moderne. Pour mener à bien cette construction, le musée sera installé dans le bâtiment de la Fannerie, dans l’Abbaye. Situé dans la cour d’honneur, ce sera un des premiers bâtiments que les visiteurs découvriront en entrant dans ce lieu magique. Un accueil commun sera aménagé et desservira d’un côté l’Abbaye et de l’autre le Musée d’Art Moderne. Cette construction démarrée à l’automne 2018 sera achevée fin 2019 pour ouvrir ses portes au grand public. 

La collection Martine et Léon Cligman


Le Musée d’Art Moderne accueillera la généreuse donation du couple de collectionneurs Cligman constituée de quelques 900 oeuvres mêlant une centaine de peintures des XIXe et XXe siècle, une vingtaine de sculptures et une centaine de dessins. À cela s’ajoute des objets antiques et extra‐européens.  
Parmis les artistes on retrouve Henri de Toulouse-Lautrec, Edgar Degas ou encore Maurice de Vlaminck et bien d’autres. Ce musée de près de 1 200m² est l’occasion de restituer une histoire de l’art à travers le regard de collectionneurs passionnés. Cette collection permanente sera complétée par des expositions temporaires pour renouveler régulièrement les oeuvres du musée.

Un parcours millimétré et une scénographie travaillée


D’une salle à l’autre nous trouverons des ambiances totalement différentes. La pièce d’introduction évoquera l’intérieur d’un collectionneur privé. Le visiteur suivra un parcours chronologique et thématique qui soulignera les particularités de la collection mise en avant : intimités des oeuvres du XIXe siècle, artistes du fauvisme et du cubisme, réalismes de l’Entre‐deux‐guerres...
Parfois nous aurons à faire à la mise en avant d’une collection entière d’un seul artiste, ou bien  à une mise en scène ludique où l’on fera dialoguer deux objets à l’aide d’enregistrements sonores.

Amateurs ou avertis, vous ne sortirez pas indemne de cette nouveauté !