Fermer
www.valdeloire-france.com utilise des cookies pour optimiser votre expérience sur ce site.
En navigant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

Saveurs d'antan du Val de Loire

Safran, sel de Guérande, vinaigre d’Orléans... condiments phares du Val de Loire


Le safran est depuis longtemps cultivé en Val de Loire, malgré une disparition des années 1940 à 1990. Cette épice, on la doit à une fleur violette : le crocus sativus. En automne, on le récolte à la main en retirant le pistil de la fleur, que l’on fait ensuite sécher. Il faut tout de même 150 000 fleurs pour produire 1kg de safran ! 

Pour en savoir davantage sur la culture du safran et vous en procurer, partez à la rencontre des producteurs du Val de Loire !  Les Safraniers du Gâtinais à Corbeilles, les Nuits Safranées à Daumeray ou encore Cynfael à St-Sauveur-de-Landemont vous ouvrent volontiers leurs portes. Une visite qui peut être complétée par un tour au Musée du Safran, à Boynes.

Aux côtés de cet “or rouge”, il existe en Val de Loire “l’or blanc” : le sel de Guérande. Tout droit venu des marais salants de Guérande, il est cultivé selon une technique ancestrale : un astucieux système de labyrinthes qui retient l’eau salée quand la mer se retire. On y récolte aussi la fleur de sel, qui, avec son petit parfum d’iode et de violette, vient rehausser les saveurs des plats. A découvrir à la Maison des Paludiers ou à Terre de Sel.

Le vinaigre d’Orléans est tout autant réputé, bien que né accidentellement ! Orléans doit en effet son célèbre vinaigre aux vins qui, transportés par bateaux sur la Loire, y  arrivaient piqués et étaient donc transformés en vinaigre. Si, au XVIIIe siècle, on comptait quelque 300 fabricants, il n’en reste aujourd’hui plus qu’un seul : la maison Martin-Pouret, qui produit aussi la moutarde artisanale d’Orléans.
 

Pommes et poires tapées, fouaces angevines et Praslines de Montargis 


Comme leur nom l’indique, les pommes tapées et les poires tapées sont aplaties  avec un maillet après avoir été déshydratées dans un four de tuffeau. Ainsi, on peut les conserver de nombreux mois ! Elles sont à savourer telles quelles ou réhydratées dans du vin ou dans un sirop. 

Observez les gestes ancestraux de cette méthode récemment remise au goût du jour au Troglo des pommes tapées à Turquant. Au programme, visite du musée dans et dégustation dans cette habitation troglodytique.

Une technique à découvrir également aux Poires tapées à l’ancienne de Rivarennes, capitale de la poire tapée.

Bien d’autres saveurs d’antan sont à découvrir en Val de Loire comme la fouace angevine, une petite boule de pain cuite au four et fourrée de champignons, de beurre, de mogettes ou de rillettes, que l’on peut déguster dans des restaurants troglodytiques.

Côté sucré, goûtez aussi aux praslines de Montargis, de délicieuses amandes grillées enrobées de caramel. Pour en acheter, rendez-vous au magasin des Praslines Mazet de Montargis.