Fermer
www.valdeloire-france.com utilise des cookies pour optimiser votre expérience sur ce site.
En navigant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

Insolite : Le jardin suspendu

Le bon roi René a légué à Angers son goût pour les jardins et sa passion pour la botanique. Flâner dans le parc du château réserve de belles découvertes végétales à travers différents jardins qui tapissent ses parterres, mais aussi ses remparts parés de jardins suspendus.​

Le château d’Angers cultive l’état d’esprit du bon roi René, grand féru de botanique, qui gratifia le château de quelques parures végétales au pied du logis. Dans le cadre de la récente réhabilitation des jardins, le château s’est paré de différents jardins parsemés de-ci de-là d’un jardin régulier, d’une roseraie, d’une magnifique collection d’hortensias, d’un potager avec une prairie fleurie médiévale et, bien évidemment, d’une vigne qui était si chère au roi René. Cette palette botanique compte un jardin suspendu qui évolue en toute quiétude sur les hauteurs des remparts. Composé de plates-bandes de formes géométriques, il accueille des plantes aromatiques, médicinales et condimentaires qui se mêlent en un joyeux fouillis végétal. Certaines de ces plantes, déjà connues au Moyen Âge, sont d’ailleurs représentées dans la Tenture de l'Apocalypse. Les jardiniers du château sont engagés dans une démarche de développement durable et de culture sans traitement chimique. Ils ont ainsi réintroduit des chrysopes, les ennemis naturels des pucerons qui s’attaquent fréquemment à la vigne et aux rosiers. Par ailleurs, le château est devenu « refuge de la Ligue de Protection des Oiseaux » avec 14 espèces qui viennent s’y nicher, tout comme les abeilles qui ont trouvé domicile dans les ruches royales.
Les hébergements à proximité
Vous êtes plutôt hôtel, chambre d'hôtes, camping, gîte, roulotte...? Découvrez toutes nos idées d’hébergements pour votre séjour en Val de Loire.