Fermer
www.valdeloire-france.com utilise des cookies pour optimiser votre expérience sur ce site.
En navigant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

Trésor caché : De splendides intérieurs

Lorsque l’on se retrouve devant les façades colossales du château de Brissac, on est loin d’imaginer la finesse de son architecture intérieure. Ce géant de pierre abrite pourtant de précieux décors, des plafonds enluminés à la feuille d’or et des tapisseries finement tissées.​

L’oeil averti remarquera les trésors d’architecture intérieure qui gratifient chaque pièce du château : marqueterie, panneaux décoratifs et plafonds à caissons façonnent des décors de scènes que l’on imagine théâtrales. Les plafonds sont remarquables, nombre d’entre eux ont été peints à la feuille d’or qui enlumine leurs ouvrages. Le plafond du Salon Doré est un authentique chef-d’oeuvre du XVIIe siècle, on distingue encore sur ses poutres et caissons sculptés le monogramme de Charles de Cossé, premier duc de Brissac. La Grande Galerie dispose également d’un plafond d’une grande richesse ornementale. Ses poutres et solives sont ornées d’une centaine de petits tableaux évoquant la mythologie et des scènes bibliques. Au chapitre des tapisseries, on admire celle des Gobelins qui narre l’histoire de Don Quichotte, les tapisseries de Bruxelles du XVIIe siècle dans la Chambre Mortemart ou encore celle d’Aubusson, d’époque Louis XIV, dans la chambre du Roi Louis XIII. La Chambre des Chasses préserve une tenture du XVIe siècle tissée à la gloire de la vénerie. Tout ceci constitue un décor éblouissant et raffiné  qui met en valeur le mobilier d’époque, les sculptures et les toiles acquis au fil du temps par la famille Cossé-Brissac.
Les hébergements à proximité
Vous êtes plutôt hôtel, chambre d'hôtes, camping, gîte, roulotte...? Découvrez toutes nos idées d’hébergements pour votre séjour en Val de Loire.