Fermer
www.valdeloire-france.com utilise des cookies pour optimiser votre expérience sur ce site.
En navigant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

Trésor caché : Les bâtisseurs de l’an Mil

Que ce soit dans la scénographie intérieure ou dans celle du parc, le château de Langeais met en lumière l’époque médiévale de façon très instructive. Ainsi, a été édifié un échafaudage éducatif au donjon qui explique comment s’opéraient les chantiers de l’époque.
 
Le château de Langeais s’est donné comme mission pédagogique d’illustrer cette période passionnante qu’était le Moyen Âge. Pour ce faire, il a mis en place divers dispositifs dont un échafaudage fixé au donjon qui rend compte des méthodes de construction d’antan. Un projet ardu au vu du peu d’informations dont disposaient les concepteurs qui ont dû s’appuyer sur des croquis et des dessins datant de la fin du Moyen Âge.
 
L'échafaudage en acacias s'élève à six mètres de hauteur sur une longueur de 10 mètres. Un escalier en rondins permet d’accéder en haut de la plateforme constituée de perches et de boulins depuis laquelle on peut voir les machineries de levage : la chèvre et la louve. La chèvre s’apparente à une grue à roue et la louve est comme une pince auto-serrante qui prend en charge les poids. Ces démonstrations d’appareillage témoignent de la complexité des chantiers et des risques auxquels étaient exposés les bâtisseurs de l’an Mil. Aujourd’hui sécurisés, ils offrent une belle perspective sur les jardins d’inspiration médiévale et la façade Renaissance du château. La vue se prolonge vers le parc où se dressent des arbres plusieurs fois centenaires dont un cèdre qui abrite une cabane perchée.
Les hébergements à proximité
Vous êtes plutôt hôtel, chambre d'hôtes, camping, gîte, roulotte...? Découvrez toutes nos idées d’hébergements pour votre séjour en Val de Loire.