Fermer
www.valdeloire-france.com utilise des cookies pour optimiser votre expérience sur ce site.
En navigant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

Des lieux d'observation de la faune et de la flore ligériennes


Doté d’une faune et d’une flore d’exception et lieu d’escale pour les oiseaux migrateurs, le Val de Loire vous invite à découvrir une nature hors pair depuis ses nombreux lieux d’observation. Forêts majestueuses, estuaire, étangs et vastes marais attirent une grande diversité d’espèces d’oiseaux.
Pensez bien à emmener votre paire de jumelles !
 

Observer la riche vie des lacs, étangs et marais du Val de Loire


l’étang de Beaumont, à Neung-sur-Beuvron, de nombreux oiseaux vivent au milieu des iris et des renoncules aquatiques. Apprenez à les reconnaître à l’observatoire ornithologique, ouvert toute l’année en accès libre et qui dispose de panneaux explicatifs. Si les hérons cendrés et canards colverts sont ici chez eux toute l’année, à chaque saison ses oiseaux, à l’image des mouettes rieuses en été et du chevalier gambette en automne. Et au printemps, voyez un peu de quelle façon le grèbe à cou noir transporte ses petits sur son dos !  N’hésitez pas à faire appel à un guide, qui, à l’occasion d’une sortie découverte, vous immergera davantage dans ce fabuleux écosystème.

A l’étang du Ravoir, à Ouzouer-sur-Loire, admirez les balbuzards en quête de poissons tournoyer au-dessus de la Loire ! Ces rapaces typiques des forêts orléanaises ne s’éloignent guère du fleuve royal. Depuis la cabane d’observation, voyez un peu de quelle façon leur nid est installé à la cime des arbres, à quelque 30 mètres de hauteur ! Un spectacle vertigineux complété par des fiches ludiques explicatives. Dans l’idéal, venez un dimanche matin durant les beaux jours : un guide animera gratuitement votre visite.

270 espèces d’oiseaux sont à observer au  lac de Grand Lieu, 2ème réserve ornithologique de France après la Camargue. Il abrite lui aussi un observatoire ornithologique, à La Chevrolière, où observer guifettes noires et échasses blanches, pour ne citer qu’elles. Ouvert de mai à octobre, il propose également des visites commentées (payantes) les week-ends et en semaine sur demande. Ne manquez pas non plus la découverte de la Maison du Lac, à Bouaye, avec un centre d’accueil, un chemin écologique et une terrasse d’observation.

Rendez-vous enfin à la vaste réserve ornithologique Pierre Constant, au cœur du Parc Naturel Régional de Brière. Au cours du chemin pédestre d’1,5 km, prenez place dans l’un des observatoires. Là, guettez la vie grouillante des marais. C’est tout un étonnant écosystème aquatique qui se cache dans ces étendues d’eau et de roseaux ! Des panneaux informatifs vous aideront à reconnaître toutes les espèces végétales et animales (insectes, reptiles, petits batraciens) qui cohabitent ici.

Beaucoup d’autres étangs et lacs disposent d’observatoires dignes d’intérêt : l’étang des Levrys à Nouan-le-Fuzelier, le lac de Pincemaille, également appelé Lac de Rillé, (observatoire LPO) ou encore l’observatoire de la Réserve de Malzoné, à Millançay.
 

Faune et flore des forêts du Val de Loire


Nibelle, rendez-vous au sommet de la colline des Caillettes, point culminant de la forêt d’Orléans. Gravissez ensuite les quelque 150 marches du belvédère. Vos efforts seront grandement récompensés : du haut de ses 24 mètres, la plateforme vous réserve une vue des plus époustouflantes sur le massif d’Ingrannes. Une table d’orientation vous renseignera sur la forêt environnante, plantée de châtaigniers, frênes, chênes et pins laricio de Corse. Pour une expérience des plus émouvantes, venez au petit matin, lorsque la nature s’éveille. Avec un peu de chance, vous pourrez apercevoir les trois espèces d'aigles présentes en forêt d'Orléans : l'Aigle botté, Circaète Jean le Blanc et le Balbuzard Pêcheur.

La nature s’observe aussi du côté du Domaine National de Chambord. Ses 5540 hectares cachent non seulement un magnifique château mais aussi de nombreux observatoires où épier, bien caché dans la forêt, cerfs, sangliers, renards mais aussi oiseaux, chauve-souris, libellules et salamandres.

Hormis les observatoires dédiés à l’observation, il existe dans le Val de Loire un grand nombre de sentiers nature propices à l’observation des animaux. Notamment dans le Parc Naturel Régional Loire-Anjou-Touraine. 200 espèces d’oiseaux y sont recensées, sans compter tous les autres petits animaux que l’on peut croiser : fouines, hérissons, écureuils, libellules…