Fermer
www.valdeloire-france.com utilise des cookies pour optimiser votre expérience sur ce site.
En navigant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

Insolite : La chambre de Philippe Lesbahy

Philippe Lesbahy, épouse de Gilles Berthelot, a initié la construction du château. Sa chambre dévoile tous les savoir-faire de la Renaissance et notamment celui du tressage de joncs qui réchauffe les murs.
 
Lieu de vie de la maîtresse de maison, la chambre de Philippe Lesbahy servait tout autant aux nuitées qu’aux activités quotidiennes : elle y travaillait, elle y mangeait et recevait ici ses hôtes. Le château a restitué les décors de cette chambre pour baigner les visiteurs dans l’atmosphère qui y régnait au XVIe siècle.
 
Élément majeur de la chambre, le lit à quenouilles a été paré de velours de soie et de tissus brodés dont la palette de couleurs lumineuses a été reproduite au regard des peintures de la Renaissance. Toutes les broderies et passementeries à fils d'or et d'argent ont été réalisées à la main. Il en a été de même pour les nattes de jonc qui recouvrent les murs. Ce savoir-faire assurait l’isolation thermique des pièces qu’on peinait à réchauffer à l’époque. Cette tradition s’étant éteinte en France, il fallut faire un grand travail de recherche pour reconstituer ces tresses à la façon des nattiers d’autrefois : Azay-le-Rideau est le seul château en France qui expose ce savoir-faire. Le coffre du XIXe, le cabinet de feuilles d’or, d’os et de noyer, la crédence et les peintures retrouvent ainsi leur confortable décor d’antan. 
Les hébergements à proximité
Vous êtes plutôt hôtel, chambre d'hôtes, camping, gîte, roulotte...? Découvrez toutes nos idées d’hébergements pour votre séjour en Val de Loire.