Fermer
www.valdeloire-france.com utilise des cookies pour optimiser votre expérience sur ce site.
En navigant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

Trésor caché : Le parc restauré et le miroir d’eau

Au jardin ordonné, les Biencourt préférèrent la beauté sauvage des parcs à l’anglaise. Ainsi, ils façonnèrent un paysage des plus romantique où les chemins serpentent entre bosquets et plan d’eau.
 
A la Renaissance, le château ne disposait que d’un jardin clos qui se transforma en parc romantique grâce à la passion de Charles de Biencourt. Féru de botanique et plus généralement d’art paysager, il entreprit de façonner les 8 hectares en parc à l’anglaise et de creuser ces terres pour créer deux miroirs d’eau. Son fils poursuivit son œuvre et la gratifia d’espèces exotiques pour l’époque qui donnaient alors un charme singulier aux allées de promenade.
 
Une importante opération de restauration a permis de révéler le parc dans sa parure originelle tout en lui assurant le renouvellement de ses collections botaniques. Une quinzaine de variétés d’arbres d’ornement et quelque 10 000 bulbes ont été replantés ainsi que des rosiers, des acanthes et plusieurs variétés de lavande. Les petites allées au tracé irrégulier serpentent entre les bosquets et les plans d’eau, elles offrent des tableaux sauvages différents où l’on se plaît à rêver. Une passerelle mène de l’autre côté de l’Indre à l’île de la Rémonière qui préserve des espèces végétales et animales classées Natura 2000. Plus ordonné, le jardin des Secrets dévoile son conservatoire de légumes anciens tourangeaux mais également le jardin des papillons.
Les hébergements à proximité
Vous êtes plutôt hôtel, chambre d'hôtes, camping, gîte, roulotte...? Découvrez toutes nos idées d’hébergements pour votre séjour en Val de Loire.