Fermer
www.valdeloire-france.com utilise des cookies pour optimiser votre expérience sur ce site.
En navigant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

Trésor caché : Des écuries hors-norme

Entre autres merveilles, le couple de Broglie dota le domaine de magnifiques écuries préservées dans un parfait état. Pénétrez dans ce palais équin et découvrez ses installations où figurent de splendides pièces de harnachement et une collection de voitures hippomobiles.
 
À la fin du XIXe siècle, le cheval est au centre de toutes les préoccupations aristocratiques, il représente un symbole de prestige pour l’élite mondaine. Puisque chaque bonne famille se devait de posséder des écuries, le couple de Broglie disposerait des plus somptueuses écuries de l’Europe toute entière ! Ainsi, en 1877, le couple princier confiera la construction d’un palais équin à son architecte Paul-Ernest Sanson qui le gratifiera d’un éclairage électrique à arc, une modernité dont seuls l’Opéra Garnier et l’Hôtel de Ville de Paris étaient pourvus à l’époque.
 
La grande écurie est divisée en plusieurs parties, chacune étant appropriée à la fonction du cheval : stalles des chevaux d’attelage, box des pur-sang, écurie des poneys et celle destinée aux chevaux des invités. Un espace est consacré aux cuisines et à la sellerie de travail, adjacente à la sellerie de gala où l’on peut admirer une magnifique collection de harnachements dont certaines pièces proviennent de la grande maison Hermès. Dans la remise à voitures hippomobiles, sont exposés quatre magnifiques modèles ayant appartenu au prince et à la princesse de Broglie : un Petit-Duc, un Vis-à-Vis, un Landau et un Omnibus. On peut également admirer une pièce extrêmement rare, une Berline de Gala capitonnée de soie bleue qui fut carrossée par Ehrler pour le prince Nicolas Orlov.
Les hébergements à proximité
Vous êtes plutôt hôtel, chambre d'hôtes, camping, gîte, roulotte...? Découvrez toutes nos idées d’hébergements pour votre séjour en Val de Loire.