Cul de loup ou château secret : choisissez la belle adresse de votre été indien

Vous avez envie de dépaysement sans aller trop loin en septembre ? Voici pour vous deux coups de cœur pour profiter de l’été indien en Val de Loire dans des cadres enchanteurs et enchantés…  

Une escapade au château, caché au creux d’une forêt luxuriante 

Voilà une adresse qui vous emmène dans un monde enchanté. Au château des Grotteaux, le temps semble suspendu et les rencontres sont inattendues, quitte même à dormir près de Zeus ! De la première pierre posée en 1620 par Guillaume Ribier sur des fondations plus anciennes comme l’attestent les très belles caves voutées, le château n’a eu de cesse d’évoluer au fil des modes, et est aujourd’hui classé à l’inventaire des monuments historiques depuis 1954, et son parc depuis 1997.  

Nul besoin d’être latiniste pour se sentir bien ici, mais la traduction des citations qui nous accueillent au-dessus des portes d’entrée, invitent à percevoir l’esprit des lieux : ARBITRII HIC TIBI IVRA IVI signifie « agir selon son bon plaisir » ; CARPE DIEM invite à « profiter de l’instant présent » ; PERENNET UT AMNES nous apprend pour sa part, que « le château durera autant que la rivière ». 

C’est ici que nous avons envie de vous suggérer de passer quelques nuits. Pour vous ressourcer, pour profiter de chaque instant sur le pont Eiffel, construit par ce même Gustave qui fait la fierté de Paris, au bord de la piscine, ou dans les chambres d’hôtes aux illustres noms : Zeus, Poseïdon, Richelieu. Vous vous sentirez privilégiés, protégés par la nature environnante. Et les visites que vous ferez alors, aux châteaux de Chambord, de Cheverny, dans les vignobles ou le long de la Loire, auront encore plus de saveur…  
 
 

Un charme tout aussi secret et infiniment insolite au « Cul de Loup » 

Bienvenue à Crouy-sur-Cosson, aux portes des plus beaux châteaux de la Loire, entre berges ligériennes et forêts de Sologne. Ici, sous le tapis vert des sous-bois, se cache une maison unique, insolite, intrigante : le « Cul de Loup de Crouy-sur-Cosson » !  

A l’origine, le « cul de loup » est un habitat particulièrement précaire, construit d’argile et de feuillages, qui était à disposition dans la forêt. Les bûcherons ou travailleurs forestiers y vivaient, parfois avec femme et enfants, dans des conditions difficiles.  

Mais n’ayez crainte chers voyageurs ! Le Cul de Loup que l’on vous invite à découvrir le temps d’une escapade dans nos bois, n’a rien à voir, si ce ne sont les matériaux utilisés : le bois est au cœur de votre gîte, la terre cuite qui a fait la richesse des sols de Sologne, et les végétaux qui poussent en abondance, entourent votre havre de paix.  

Il suffit d’entrer dans cette maison recouverte d’une herbe verte et fleurie pour ressentir toute la puissance de la nature. Ouvrez l’œil de bonne heure (ou gardez-le ouvert jusqu’aux derniers rayons du soleil) : vous croiserez peut-être les autres habitants majestueux de l’endroit. Ici, les cerfs, biches, renards et de nombreux oiseaux, sont chez eux et vous invitent dans leur monde. Après de belles journées de visites entre Loire et Sologne, vous aurez plaisir à vous ressourcer dans ce qui sera, le temps de votre escapade, votre petit coin de paradis ! 
 
 

Toutes vos vacances en Val de Loire – Loir-et-Cher : à suivre ici !