En Touraine, Louis XI, l’Universelle Aragne

Il est des surnoms qui interrogent. Par sa capacité à négocier, à diviser ses adversaires, à organiser le royaume de France et ainsi, à tisser la toile de son règne, Louis XI a acquis le sien. En 2023, on fêtera les 600 ans de sa naissance.
 
Né en 1423, le dauphin grandit durant la dernière partie de la guerre de cent ans. Celle-ci ne laisse pas indemnes les finances du royaume : lorsqu’il accède au trône, succédant à son père Charles VII, Louis XI, il hérite d’une situation peu aisée. Est-ce ce contexte ou son tempérament qui font de lui un souverain qualifié de « dur », voire de « tyran » ? La relation conflictuelle qu’il va développer dès sa jeunesse avec son père (et vis-à-vis d’Agnès Sorel notamment, la maitresse du roi) amène à ne pas négliger cette deuxième option. 
 
A sa décharge, il veut être rapide et efficace pour développer le pays, et cela ne va pas sans bouleverser l’organisation en place jusque-là, et les situations des uns et des autres. Plusieurs seigneurs sont d’ailleurs spoliés. Si cela lui vaut des inimitiés (fédérées en particulier par Charles le Téméraire, duc de Bourgogne), force est de constater que durant ses 22 ans de règne, de 1661 à 1683, il va développer : 
 
- l’agriculture, grâce notamment à des spécialisations territoriales et à l’import d’une main d’œuvre espagnole et italienne ;
- la soierie, à Lyon et à Tours, mais aussi l’industrie minière, l’imprimerie ;
- l’activité commerciale, via la création de plusieurs grandes foires ; 
- les infrastructures de transport, avec l’amélioration des routes, des voies navigables, et des ports ;
- l’efficacité de l’administration du royaume, notamment sur le plan des rentrées fiscales.
 
Et ce n’est pas tout ! Par ses stratégies diplomatiques et quelques interventions armées, il va léguer à son successeur Charles VIII un royaume de France ayant intégré le Duché de Bourgogne, la Picardie, le Duché d’Anjou, et la Provence. 

Louis XI en Touraine  

C’est au sein de la Cité royale de Loches puis du château royal d’Amboise qu’il passe son enfance. La première poursuivra ensuite sa transformation en prison d’Etat (avec notamment les « fillettes », cages où étaient emprisonnés ses prisonniers politiques), tandis que le second deviendra la résidence de la Reine Charlotte de Savoie et du Dauphin Charles VIII. 

 


 
Le roi fait de Tours la capitale du royaume. Il fait construire le château du Plessis-lèz-Tours, qui deviendra sa résidence favorite. Non loin de là, il finance également la réfection de l’église du Prieuré Saint Cosme.     
 
Enfin, désireux de reconstruire une vigie sur la Loire, Louis XI (surnommé aussi « Le Prudent ») est à l’origine de la construction du château de Langeais, tout près des vestiges de l’ancien donjon médiéval. 

Des animations à venir en 2023 

Pour saluer les 600 ans de la naissance, plusieurs lieux proposeront diverses animations. Une raison de plus pour prévoir quelques jours de vacances sur les bords de Loire ! wink
 
A lire aussi, sur le site de l’Agence départementale du tourisme de Touraine : Louis XI et les vins d’Amboise