Fermer
www.valdeloire-france.com utilise des cookies pour optimiser votre expérience sur ce site.
En navigant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

Envie de petits plats dans les grands !

Dans la capitale tourangelle comme dans de petits villages reculés, la Touraine est particulièrement bien dotée en adresses savoureuses, mettant l’eau à la bouche de bon nombre d’épicuriens. Petit tour de table, à la ville comme à la campagne.  

Gastronomes des villes 

Un quartier médiéval doté de maisons à colombages, un centre-ville dynamique, et pas mal de choses à visiter : Tours présente bien des attraits pour se changer les idées le temps d’un week-end. Et le volet gastronomique n’est pas en reste !  

Deux nouveaux chefs ont pris respectivement les commandes de Charles Barrier et de La Roche le Roy, des institutions locales qui vont de pair avec Les Hautes Roches, restaurant étoilé dominant la Loire à Rochecorbon. Soulignons également la créativité du chef Ghislain Damaye, qui renforce mois après mois le bouche à oreille local autour des Bartavelles.  
 

Si vous optez plutôt pour Amboise et ses châteaux (le château royal, le Clos Lucé, Château Gaillard), vous aurez l’occasion de tester une autre table étoilée : celle du château de Pray. Et s’ils ne brillent pas encore dans la voie lactée du Michelin, le 36, le Clos d’Amboise et La Brêche flattent pourtant généreusement les palais.          

Gastronomes des champs 

Plein sud, au Petit Pressigny, La Promenade de Fabrice Dallais fait le bonheur des curistes du centre thermal voisin de la Roche Posay. Comme ils sont là pour se faire du bien, ils ont bien raison de prendre soin de leur palais ! 

Plein nord, c’est le village de Semblançay qui régale, et plus exactement la mère Hamard. Si Olivier Loize est venu sur le tard derrière les fourneaux, après une reconversion, il a très vite emmagasiné les fondamentaux d’une cuisine authentique, parfumée de touches exotiques tirées de ses voyages. Notez que vous pouvez aussi dormir sur place. 
 

Et près des châteaux ? Les auberges du Bon Laboureur et de Montpoupon sont à proximité immédiate des châteaux de Chenonceau et de… Montpoupon ! Quant au château du Rivau, c’est en son sein qu’il accueille depuis quelques semaines un tout nouveau restaurant gastronomique. L’humble rédacteur de ces quelques lignes ne l’a pas encore testé, mais soyez sûr qu’il lui tarde d’y aller… 

A bientôt en Touraine !