Fermer
www.valdeloire-france.com utilise des cookies pour optimiser votre expérience sur ce site.
En navigant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

Envie d’être… surpris !

Si la tradition des jardins ornementaux agrémente les extérieurs de nombreux monuments de Touraine, il en est un qui se distingue par son originalité. Bienvenue au château du Rivau.

Il était une fois…  

De hautes tours, un pont-levis, des créneaux : après avoir traversé la jolie campagne qui s’étire entre Chinon et Richelieu, l’édifice qui se dresse dans le paysage a comme un air de déjà vu. C’est comme si cette silhouette était sortie tout droit d’un des livres qu’enfant, nous dévorions. On imagine déjà des princesses, des chevaliers, et peut être même un ou deux dragons !  
 
Une trentaine d’années en arrière, Patricia et Eric Laigneau eurent la même impression en apercevant cette architecture iconique qui allait façonner leur destin. Devenus propriétaires du Rivau, ils ont poursuivi l’objectif de l’ouvrir au plus grand nombre. Et pour se faire une place dans le grand concert des châteaux de la Loire, une idée a rapidement fait son chemin : proposer d’extraordinaires jardins de contes de fées.  

Jardins féériques, artistiques, écologiques…  

Autour du château érigé par Pierre de Beauvau, ancien conseiller de Charles VII, ont pris place des tableaux paysagers insolites. La forêt enchantée, le potager de Gargantua (nous sommes tout près de la Devinière, lieu de naissance de François Rabelais), le petit Poucet, Alice au pays des merveilles, ou encore le chemin des fées, font sourire les visiteurs, qui peuvent aussi apercevoir Raiponce tentant de s’évader du château par une fenêtre. « On s’amuse au Rivau », a coutume de dire Patricia.  
 

 
On trouve aussi des installations insolites : un arrosoir, des bottes, un pot de fleur, un verre de Saké, tous de taille XXL. Une exposition dédiée à l’art contemporain est d’ailleurs organisée chaque année dans le château, qui ressuscite ainsi la tradition des cabinets de curiosité.  

D’un point de vue botanique, se mélangent narcisses, tulipes, pivoines, aulx, rosiers, dahlias, et autres clématites. Leur floraison désynchronisée est savamment pensée pour embellir le jardin tout au long de l’année. Elles bénéficient de toute l’attention de l’équipe des 5 jardiniers, qui a remisé depuis belle lurette les produits phytosanitaires.  



Les jardins du Château du Rivau sont classés Jardin Remarquable par le Ministère de la culture, conservatoire de la rose parfumée (CCVS) et conservatoire des anciennes variétés de légumes de la région. Sur place, un hôtel et la table des fées vous accueillent également.      

A lire aussi : les parcs et jardins de Touraine