Fermer
www.valdeloire-france.com utilise des cookies pour optimiser votre expérience sur ce site.
En navigant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

Toute la beauté des jardins de Touraine

Villandry, le Rivau, Chenonceau, Chédigny… cette jolie vidéo est en tout point fidèle à l’atmosphère des jardins de Touraine, où se mélangent la beauté des fleurs, la douceur du printemps ou encore le chant des oiseaux. Visitez, respirez, souriez ! 
 

De multiples personnalités

Si chacun de ces jardins est la promesse de passer un très agréable moment, tous affichent une personnalité différenciée, marquée par l’histoire des lieux. Acheté par la famille Laigneau en 1992, le château du Rivau a fait l’objet d’une rénovation conséquente et salutaire. Les jardins n’ont pas échappé à ce second souffle : accueillant en leur sein le conservatoire de la rose parfumée, ils se déclinent également en 14 jardins de contes de fées faisant la part belle à l’art contemporain !
 
A Chenonceau comme à Villandry, les extérieurs connaissent également leur lot de nouveautés. Ainsi le jardin du soleil est venu occuper à partir de 2008 la dernière parcelle du domaine de Villandry qui n’était pas encore dédiée au jardin. Quant à Chenonceau, 2018 a vu l’inauguration d’un jardin rendant hommage à Russel Page, l’un des plus grands paysagistes contemporains.
 
Autre lieu, autre contexte : c’est en voulant redonner la rue aux habitants de Chédigny que le maire, Pierre Louault, a entraîné la mutation de ce petit village en 1981. 800 rosiers plantés sur les trottoirs, accompagnés de milliers de plantes vivaces, et bien des aménagements plus tard, Chédigny est devenu un lieu de vie des plus agréables et un point d’intérêt touristique. Inauguré en 2017, un magnifique jardin de curé s’inscrit dans la droite ligne de l’œuvre entreprise depuis plusieurs années.

Ailleurs en Touraine      

Naturellement, la vidéo ne montre qu’une petite sélection des jardins à visiter. Aux portes de Tours, le Prieuré Saint Cosme mérite lui aussi largement le détour. De beaux espaces extérieurs (le potager des religieux, le verger-bouquetier, les pergolas de roses anciennes…) permettent de relier les différents bâtiments qui composent le musée dédié au poète Pierre de Ronsard.
 
N’hésitez pas également à mettre sur votre « roadbook » les jardins de Valmer, du château royal d’Amboise ou du domaine royal de Château Gaillard, puis dès l’été, le jardin du château de la Bourdaisière (à voir : sa grande collection de dahlias et son conservatoire national de la tomate).
 
Et pour apprendre à jardiner ? L’école du potager au carré à la française, à Azay-le-Rideau !
 
à découvrir aussi